Signature du plan d’action du Partenariat stratégique franco-croate [hr]

Le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, M. Harlem Désir, a reçu le 2 mars 2015 au Quai d’Orsay, le Vice-Premier ministre croate chargé du Développement régional et des fonds européens, M. Branko Grčić, et le Vice-Ministre croate des Affaires étrangères et européennes, M. Joško Klisović.

Ils se sont entretenus des modalités de renforcement de la coopération entre la France et la Croatie, ainsi que des principaux enjeux d’actualité européenne, en particulier dans les domaine de la croissance, de l’emploi et de la sécurité, ainsi que les Balkans occidentaux et la politique européenne de voisinage.

M. Désir et M. Grčić (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
M. Désir et M. Grčić (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
M. Grčić, M. Désir et M. Klisović (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
M. Grčić, M. Désir et M. Klisović (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
L'entretien (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
L’entretien (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
M. Grčić, M. Désir et M. Klisović (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)
M. Grčić, M. Désir et M. Klisović (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international/Bruno Chapiron)

M. Désir et M. Klisović ont ensuite procédé à la signature du Plan d’action triennal du Partenariat stratégique franco-croate, en présence de représentants du gouvernement français, des groupes d’amitié France-Croatie de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que des institutions partenaires du Festival de la France en Croatie. Ce texte établit une liste d’engagements précis de la part des deux pays dans le double objectif d’accroître nos échanges économiques et de densifier notre coopération, tant sur les principaux dossiers européens qu’au niveau bilatéral, avec un accent particulier sur les domaines de l’éducation, de la science, de la culture et de la gestion administrative.

Dernière modification : 29/04/2015

Haut de page