Le S.S.I. et les Balkans Occidentaux

JPEG

L’impulsion de l’A.S.I.R. en matière de coopération dans les Balkans occidentaux

La situation géographique de la Croatie, largement ouverte sur la mer Adriatique (1 777 km pour la côte continentale), bordée à l’est par la Serbie et par la Bosnie-Herzégovine (pas moins de 932 km de zone montagneuse séparent les deux pays) et le Monténégro, lui confère un rôle stratégique pour les nombreux trafics sur « la route des Balkans ».

La nouvelle frontière de l’Union Européenne constituée par ce pays représente un véritable défi en termes de contrôle, et fait de ce nouvel Etat Membre (depuis le 1er juillet 2013) celui qui possède la frontière extérieure la plus importante ; la bonne gestion des flux migratoires et la lutte contre l’immigration illégale demeurent ainsi des priorités.

Au regard des éléments recueillis auprès des A.S.I. nationaux et de l’identification des besoins des pays de la zone, l’Attaché de sécurité intérieur régional contribue à la mise en place d’actions de coopération technique associant plusieurs pays sur des thématiques communes. Il veille également à la cohérence des actions proposées par les A.S.I. de la région et informe régulièrement ses interlocuteurs par la publication d’une lettre mensuelle intitulée « la nouvelle lettre des Balkans occidentaux » faisant le point sur des domaines précis affectant la région de l’Europe du Sud-est.

Parallèlement, il organise des séminaires régionaux à visées opérationnelles qui permettent de déboucher sur des actions concrètes en matière de lutte contre le trafic d’armes de guerre, les groupes criminels agissant sur le sol français, le trafic de migrants et traite des êtres humains, en particulier les enfants mineurs, le trafic de stupéfiants et de véhicules volés.

JPEG JPEG

Dernière modification : 28/04/2015

Haut de page