Immatriculation des véhicules en Croatie

Un ressortissant français qui vient de s’installer en Croatie peut utiliser son certificat d’immatriculation français (carte grise) pendant une période maximale de 3 mois à compter de la date d’entrée en Croatie. A l’issue de cette période il est obligatoire d’être en possession du certificat d’immatriculation croate afin de pouvoir continuer à rouler en Croatie. Dans le cas contraire, si vous n’avez pas obtenu l’immatriculation croate, vous serez obligé de payer la taxe spéciale sur les véhicules ainsi qu’une amende prévue par la Loi croate (entre 2 000 et 100 000 kunas).

Le certificat d’immatriculation s’obtient auprès des services de police en fonction du lieu de votre résidence normale en Croatie.

A savoir :
-  il est obligatoire d’être en possession du certificat d’homologation. Celui-ci s’obtient auprès du garage agréé à faire le contrôle technique.

Procédure d’obtention du certificat d’immatriculation :

1. La déclaration du véhicule auprès du bureau de douane

Dans le délai de 3 jours à compter de la date d’entrée en Croatie, vous devez vous rendre auprès du bureau de douane en fonction du lieu de votre résidence normale afin de déclarer votre véhicule et payer la taxe spéciale pour le véhicule (« poseban porez na vozila ») et les frais pour la gestion des véhicules en fin de vie. La taxe, dont le montant varie en fonction du type de véhicule, se paye une seule fois. Ces paiements sont préalables à l’obtention du certificat d’immatriculation.

Documents à présenter :
-  le certificat d’homologation (il s’obtient auprès du garage autorisé à faire le contrôle technique)
-  le certificat d’immatriculation français (carte grise)

2. Le contrôle technique du véhicule par un garage

Pour le contrôle et la délivrance du certificat du contrôle technique, il faut présenter :
-  un permis de séjour
-  le numéro OIB
-  le certificat d’immatriculation français (carte grise)
-  le certificat d’homologation

Vous pouvez également acquitter au garage la taxe routière ou le faire plus tard à la police.

3. L’assurance du véhicule

L’assurance auto tiers est obligatoire en Croatie. Il est cependant préférable de contracter également une assurance tous risques.

4. Le certificat et les plaques d’immatriculation croates

Suite au contrôle technique, le garage est chargé de remplir le certificat d’immatriculation (non-vérifié) et le formulaire de demande du certificat d’immatriculation (« registracijski list »).

Ensuite il faut se rendre auprès des services de police en fonction du lieu de votre résidence normale, en produisant les documents suivants :
-  un justificatif de propriété du véhicule
-  un permis de séjour
-  le numéro OIB
-  le permis de conduire
-  le certificat d’immatriculation français (carte grise)
-  le certificat du paiement de la taxe spéciale pour les véhicules (délivré par le bureau de douane)
-  le certificat du paiement du frais pour la gestion des véhicules en fin de vie (délivré par le bureau de douane)
-  le certificat de contrôle technique
-  le certificat du paiement de la taxe routière (cette taxe peut être acquittée au garage lors du contrôle technique ou directement à la police)
-  l’assurance
-  la demande de certificat d’immatriculation

Une fois, la vérification effectuée par la police, le garage est autorisé à délivrer les plaques d’immatriculation.

Dernière modification : 09/02/2017

Haut de page