Entretien de M. Matthias Fekl avec ses homologues croates, MM. Grčić et Klisović [hr]

Le Secrétaire d’Etat français chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, M. Matthias Fekl, a reçu le 2 mars 2015 au Quai d’Orsay M. Branko Grčić, vice-Premier ministre et Ministre du Développement régional et des fonds européens de Croatie, M. Joško Klisović, vice-Ministre des Affaires étrangères et européennes chargé du commerce extérieur, et Mme Helga Bubanović Devčić, Ministre-assistante du Développement régional et des fonds de l’UE, pour évoquer ensemble le renforcement de nos échanges économiques ainsi que de notre coopération en matière de tourisme.

Cette rencontre entre M. Fekl et les ministres croates a notamment permis :
-  de mener un échange de vues sur les sujets européens de politique commerciale (TTIP, CETA…),
-  d’évoquer les opportunités pour les entreprises françaises et croates dans les futurs projets du plan d’investissements « Juncker »,
-  d’échanger sur les bonnes pratiques et les politiques de développement et d’attractivité touristique dans nos deux pays, où le secteur touristique est l’un des atouts de nos économies respectives,
-  d’échanger sur les programmes de réformes portés respectivement par nos deux gouvernements, et notamment sur la politique d’attractivité et de compétitivité que met en œuvre actuellement le gouvernement français.

M. Fekl a répondu positivement à l’invitation de M. Grčić à effectuer une visite ministérielle en Croatie, accompagné d’une délégation d’entreprises, notamment de PME françaises, lors de la semaine économique du Festival de la France en Croatie « Rendez-vous », en mai 2015.

Plus tôt dans la journée, la délégation croate, qui comprenait aussi M. Damir Novinić, directeur de l’Agence croate pour l’investissement et la compétitivité (AIK), a participé à une rencontre organisée par le MEDEF (Mouvement des entreprises de France) concernant les opportunités d’affaires en Croatie. M. Grčić a présenté la situation économique de son pays, le climat des investissements et les projets prioritaires qui seront co-financés par les fonds européens. Il a rencontré une trentaine d’entreprises françaises, principalement des secteurs des infrastructures, de la construction, du transport aérien et ferroviaire, de l’énergie, de la défense, des technologies de l’information.

Dernière modification : 29/04/2015

Haut de page