Création d’une université européenne francophone de Croatie à Zadar

Du 20 au 25 juillet 2009 s’est tenue à Zadar, la première université d’été européenne francophone de Croatie. Fruit d’un partenariat public privé initié par ce poste entre l’Université de Zadar et le Centre International de formation européenne (www.cife.eu), cette université a bénéficié du soutien des ministères croates de la science de l’éducation et des sports, des affaires étrangères et de l’intégration européenne, et de l’environnement. Une vingtaine d’étudiants de deuxième cycle universitaire engagés dans des études de droit international, d’études européennes, de sciences politiques, ou économiques, de commerce international, etc. venant de 11 pays différents (Croatie, Egypte, France, Grande Bretagne, Italie, Liban, ARYM, Moldavie, Roumanie, Suisse et Turquie) y ont participé.

JPEG

Inaugurée par Jérôme PASQUIER, Ambassadeur de France, cette université avait pour but de présenter le traitement du dossier « énergie climat » au sein de l’Union européenne. La formation scientifique a été dispensée par des spécialistes croates : un ancien Ambassadeur et conseiller du Président MESIĆ, Monsieur Stanko NICK, l’ancien Ambassadeur de Croatie en Espagne, Monsieur Filip VUČAK, deux spécialistes des ministères de l’Education (le docteur Krešimir ŠEGA) et de l’environnement (Mlle Sanja VITAJEVIĆ) et un expert belge de la commission européenne : Monsieur Benoît GALLER.

Sur le plan culturel Le professeur Vjekoslav ĆOSIĆ de l’Université de Zadar a sensibilisé les étudiants à la culture croate grâce à un ensemble d’activités de découverte de la ville de Zadar dont le patrimoine culturel et l’environnement privilégiés sont exceptionnels. La projection du film de Yann Arthus BERTRAND « HOME » suivie d’un débat d’idées a été un temps fort de cette rencontre, de même que la visite guidée de la nouvelle station d’épuration des eaux usées de la ville de Zadar, qui est une référence écologique. En soirée, des plages de perfectionnement linguistique permettaient de réviser les notions abordées pendant la journée.

Aux yeux de tous les étudiants et des organisateurs cette expérience fut extrêmement positive, tant sur le plan de l’organisation que sur celui de la formation dispensée. Les organisateurs partageant le même point de vue ont décidé de pérenniser l’organisation de cette université. Destinée à une trentaine de participants par session, cette université d’été est appelée à devenir un rendez-vous francophone de haute qualité sur les questions de l’environnement en Europe.

Dernière modification : 27/03/2013

Haut de page